Comment devenir architecte d’intérieur ?

Le métier d’architecte d’intérieur exige de la créativité, de la discipline et de la rigueur. Il doit également avoir de nombreuses connaissances techniques. Cela concerne les installations électriques, la plomberie et d’autres domaines de compétence. Ce professionnel doit aussi maîtriser toutes les normes et les législations en vigueur. Il doit également être à l’affût des derniers styles de décoration en vogue pour mieux répondre aux demandes de ses clients.

Les missions d’un architecte d’intérieur

L’architecte d’intérieur est chargé d’aménager les espaces, que ce soit des bureaux, des hôtels, des logements ou des locaux commerciaux. Il réalise d’incroyables transformations en ayant beaucoup d’imagination et de créativité. Bien évidemment, son travail se base aussi sur des critères fonctionnels et esthétiques. Il doit trouver la bonne combinaison de matières, de formes, de couleurs et de volumes. De cette manière, il obtient un résultat harmonieux et attrayant. Chaque commande varie d’un client à un autre et d’un bien immobilier à un autre. Pour garantir le succès de son projet, l’architecte tient compte des contraintes budgétaires et techniques. Il prend note des préférences de son client sur différents points.

Les formations et les études suivies par les architectes d’intérieur

La profession d’architecte d’intérieur est réglementée par le CFAI ou Conseil français des architectes d’intérieur. Il est important de s’inscrire dans une des écoles reconnues par cet institut pour devenir architecte d’intérieur. Elles incluent des établissements privés ainsi que des écoles dépendantes du ministère de la Culture des établissements et du ministère de l’Éducation nationale. Après le baccalauréat, les étudiants peuvent obtenir des diplômes de BTS à l’issue de deux ou trois ans de cours. Ils peuvent aussi décrocher le DMA ou le DNAT design d’espace. Avec une formation bac + 4, les étudiants obtiennent un DSPP Design mention espace. Après cinq ans d’études, les étudiants obtiennent les diplômes de designer architecte d’intérieur, de DNSEP et de DSAA design mention espace.

Les qualités d’un bon architecte d’intérieur

Dans 80 % des cas, les architectes d’intérieur travaillent en freelance. De ce fait, les commandes sont irrégulières et la concurrence est assez rude. Pour se démarquer des concurrents, il est nécessaire de proposer des projets originaux. Ces derniers doivent également répondre aux exigences et aux attentes des clients. Un bon coup de crayon permet de bien illustrer les résultats finaux. Sinon, l’utilisation des logiciels performants s’avère indispensable. Les PAO et les DAO aident les clients à mieux se projeter dans leurs espaces entièrement réaménagés.

Quels sont les compétences d’un architecte ?
Quelles sont les spécificités d’un architecte de bureaux ?