5 meilleurs conseils pour l’entretien des destructeurs de papier

Destructeur de documents

Afin de maintenir le fonctionnement optimal de votre destructeur de papier, ainsi que de réduire l’usure inutile ou prématurée du moteur et des mécanismes, certaines tâches d’entretien mineures peuvent être utilisées. En général, ces conseils s’appliquent à tous les destructeurs de papier, qu’il s’agisse de petits appareils individuels ou de grandes machines industrielles. Quel que soit le type de destructeur que vous possédez, sa marque ou son niveau de sécurité, les mesures d’entretien de base peuvent faire une énorme différence en termes de performances et de longévité de votre machine.

1. Lubrifiez votre destructeur de papier

Le graissage de votre destructeur est une autre étape importante de l’entretien pour que votre destructeur fonctionne au mieux. Vous ne conduiriez pas une voiture ou n’utiliseriez pas une machine sans que les composants nécessaires soient correctement lubrifiés, et vous ne devriez pas non plus utiliser une déchiqueteuse. Sans lubrification, une chaleur excessive peut être générée et les lames peuvent se frotter les unes contre les autres de manière plus brutale. Un broyeur de papier correctement lubrifiée sera plus silencieux, fonctionnera plus doucement et réduira les contraintes inutiles sur le moteur et les cylindres de coupe.

Il existe plusieurs méthodes pour huiler une déchiqueteuse, vous pouvez donc choisir celle qui vous convient le mieux. Vous devez également consulter votre manuel d’utilisation, car il peut contenir une méthode spécifique recommandée pour cet appareil, qui doit être votre premier choix à tout moment. Vous pouvez également consulter votre manuel d’utilisation pour connaître la fréquence d’utilisation de l’huile recommandée. Une bonne règle générale consiste à huiler chaque fois que votre bac est plein et doit être vidé. Certaines déchiqueteuses, comme les micro-coupures (niveaux de sécurité P-5, P-6, P-7), peuvent nécessiter un huilage plus fréquent, tandis que les coupures en bandes (P-1, P-2) peuvent l’être moins. Vous saurez que votre destructeur de papier a dépassé la date limite de lubrification si vous remarquez qu’il fonctionne plus lentement que d’habitude, qu’il émet des bruits bizarres ou qu’il peine à déchiqueter. 

Option 1 : huilage direct

Commencez par appuyer sur la touche « marche arrière » pour éjecter le papier coincé.

Versez l’huile directement dans l’alimentation de coupe, d’une extrémité à l’autre, en un seul mouvement régulier.

Mettez la déchiqueteuse en marche pour aider à disperser l’huile dans le dispositif de coupe (sans papier).

Passez quelques feuilles de papier propre pour nettoyer l’excédent d’huile.

Option 2 : papier lubrifié

Faites couler de l’huile sur les côtés d’une feuille de papier. Ne la trempez pas complètement. Placez une feuille blanche sur le dessus, en prenant l’huile en sandwich.

Veillez à ce que l’huile ne s’écoule pas du papier et faites-le passer dans la déchiqueteuse comme d’habitude.

Passez quelques feuilles vierges pour nettoyer l’excédent d’huile.

Option 3 : le papier ciré

Vous pouvez vous procurer du papier ciré presque partout, et c’est une bonne alternative à l’huile. Passez le papier ciré dans la déchiqueteuse comme vous le feriez avec du papier normal. En fonction de la fréquence, une ou deux feuilles permettront de lubrifier les cylindres de coupe.

CONSEIL : Tous les destructeurs n’ont plus besoin d’huile. Si vous achetez une déchiqueteuse, pensez à rechercher une option « sans huile ». Dahle en propose plusieurs. Non seulement cela vous évite les tracas des étapes précédentes, mais cela réduit également votre impact sur l’environnement, car l’huile n’est pas bonne pour notre écosystème.

CONSEIL : N’utilisez que de l’huile pour déchiqueteuse qui a été fabriquée spécifiquement pour les déchiqueteuses de papier. L’utilisation d’huiles non conçues pour les déchiqueteuses, comme le WD-40 ou les huiles de cuisson, peut présenter un risque d’incendie. Le papier peut également se coller et se bloquer dans les cylindres. La réparation d’un tel blocage est extrêmement difficile et prend du temps, et peut même endommager irrémédiablement l’unité de coupe.

CONSEIL : Certains grands destructeurs de papier sont fournis avec des graisseurs automatiques ou peuvent en être équipés. C’est très pratique pour les bureaux où les utilisateurs sont nombreux chaque jour.

2. Gardez votre destructeur de documents propre

En fonction du volume d’utilisation, il est recommandé de nettoyer un destructeur de papier dans un environnement professionnel tous les mois environ. Pour les particuliers qui utilisent moins souvent leur destructeur personnel, un nettoyage tous les mois ou même tous les ans peut être acceptable. Le nettoyage de votre destructeur est simple, en quelques étapes seulement, et peut aider à éliminer le papier coincé dans vos cylindres de coupe. Cela contribuera à prolonger la durée de vie des lames, en les maintenant affûtées et sans entrave. Il permet également d’éliminer l’accumulation de poussière de papier, qui n’est pas forcément visible, mais qui peut nuire à votre destructeur si elle s’accumule. Sans compter que la poussière de papier est mauvaise pour la qualité de l’air. 

  • Éteignez votre destructeur et débranchez-le.
  • Ouvrez le couvercle de la machine, en vous aidant de votre manuel d’utilisation, si nécessaire.
  • Faites TRÈS attention lorsque vous accédez aux lames ; elles sont incroyablement tranchantes. Utilisez une brosse pour dépoussiérer les lames du mieux que vous pouvez.

CONSEIL 1 :

Ne soufflez pas dans l’arbre de coupe ; les particules de salive et l’humidité peuvent causer des dommages irréparables aux composants métalliques.

CONSEIL 2 :

Vous pouvez contribuer à réduire l’accumulation de poussière de papier en utilisant un sac ou une boîte de déchiquetage. Je préfère les solutions non plastiques, comme les boîtes et les sacs en papier, mais quel que soit votre choix, cela peut aider à mieux contenir les particules de poussière.

3. Ne surchargez pas votre destructeur

Lorsque vous avez acheté votre destructeur, vous avez peut-être tenu compte de sa capacité de destruction. Il s’agissait peut-être d’une déchiqueteuse à 6 feuilles, ou peut-être à 20 feuilles. N’oubliez pas que cette spécification correspond à la capacité maximale qu’elle peut gérer à un moment donné et qu’elle est le plus souvent basée sur des papiers fins. Il n’est jamais bon de toujours faire fonctionner votre destructeur à pleine capacité. Comme vous pouvez l’imaginer, conduire une voiture à sa vitesse maximale tout le temps userait votre moteur assez rapidement. Il en va de même pour les équipements de bureau, y compris les destructeurs de papier. Même si elle est capable de traiter un nombre X de feuilles par passage, cela ne signifie pas que vous devez toujours utiliser X feuilles.

Le manuel d’utilisation de votre destructeur peut également indiquer une « durée de fonctionnement maximale ». Une petite déchiqueteuse peut avoir une durée de fonctionnement de 10 minutes, ou une grande de 30 minutes ou plus. Il s’agit d’un déchiquetage continu. Lorsque cette durée est atteinte, il est temps d’interrompre le déchiquetage et de laisser la machine refroidir (voir le point 4) avant de recommencer

Cela signifie également que vous ne devez déchiqueter que les matériaux que votre modèle peut accepter. Certaines déchiqueteuses n’acceptent que le papier, tandis que d’autres peuvent accepter les cartes de crédit et même les CD ou autres disques. Ne déchiquetez jamais des documents pour lesquels votre appareil n’est pas conçu, car cela pourrait causer des dommages coûteux ou irréparables à l’unité de coupe et surcharger le moteur. Cela signifie que, si vous déchiquetez des pages agrafées et que votre destructeur n’accepte pas les agrafes, vous devez retirer toutes les agrafes avant de procéder au déchiquetage. Cela signifie également que vous devez retirer tout adhésif avant de procéder au déchiquetage, comme les étiquettes d’adresse, les timbres ou les autocollants, car l’adhésif peut gommer le coupeur.

4. Laissez le temps de refroidir

Après avoir déchiqueté plusieurs pages d’un même lot, vous devez laisser à votre appareil le temps de refroidir. Le temps de refroidissement varie en fonction (a) du modèle de destructeur que vous possédez et (b) de la durée pendant laquelle vous l’avez laissé détruire des feuilles en continu. Les destructeurs personnels ont souvent besoin d’un temps de refroidissement plus long, car les moteurs ne sont pas conçus pour traiter de gros volumes, tandis que les machines de bureau plus grandes n’ont besoin que de 30 secondes ou d’une minute, moins fréquemment. Comme toujours, vous devez consulter votre manuel d’utilisation pour savoir ce que le fabricant recommande pour votre appareil spécifique.

5. Débranchez votre destructeur lorsque de papier vous ne l’utilisez pas

Lorsque votre broyeur est branché, il consomme de l’énergie. Même lorsqu’elle n’est pas utilisée, le simple fait d’être branchée consomme une petite quantité d’énergie. En plus de la consommation d’électricité supplémentaire, si vous avez un destructeur en mode automatique, le moteur reste allumé et tourne (dans une certaine mesure), ce qui l’use. Lorsque votre destructeur n’est pas utilisé (par exemple, à la fin de la journée de travail ou avant le week-end), veillez à le débrancher de sa source d’alimentation.

Assis debout : comment adopter une bonne posture ?
Comment bien aménager son bureau professionnel ?